Nous avons correspondu avec un psychologue lédonien et lui avons posé quelques questions :

-Est-ce que les tests de QI mesurent vraiment l'intelligence ?

Les tests mesurent certaines formes d'intelligence. Les tests de QI mesurent en général l'intelligence visuo-spatiale, les coordinations visuo-spatiales, la conceptualisation (certaines capacités linguistiques), les capacités mnésiques, la rapidité de traitement de l'information.

-Quels tests trouvez vous les plus fiables ?

La WAIS pour les adultes, la WISC ou k-ABC2 pour les enfants. Ce sont les tests les plus connus.

En termes d'efficacité, ils peuvent être fiables. Cependant, si les personnes ont peur des tests (peur de l'échec) ils peuvent se mettre en échec. Le psychologue doit bien maîtriser les protocoles de passation, rassurer et bien expliquer les épreuves aux personnes.

-L'intelligence émotionnelle est-elle prise en compte dans ces tests ?

Ils ne mesurent pas ce que vous appelez l'intelligence émotionnelle. Il y a des tests de personnalité spécifiques sous forme de questionnaire ou des tests projectifs (rorschach : vision de soi et de ses émotions, de leurs évolution, 16 pf 5 : plus un test de personnalité sur 5 piliers : Anxiété Extraversion, Névrosisme, Agréabilité, Ouverture). Ce sont des tests validés scientifiquement à la différence des tests des magazines.

-Les tests de QI permmettent-ils au psychologue de proposer une analyse complète?

Le psychologue ne se base pas que sur un test pour faire une évaluation :

Des personnes autistes de haut niveau peuvent réussir haut la main des tests d'intelligence. Cependant ces personnes sont en difficulté au niveau de leur intelligence sociale. Ils ne connaissent pas forcément les codes sociaux ou ont du mal à analyser les états mentaux d'autrui (empathie).

Personnellement je me sers surtout des tests dit de QI pour évaluer les difficultés spécifiques des personnes (troubles du langage, difficultés de coordination, difficultés mnésiques. Je ne me sers pas des tests pour calculer un QI. On peut avoir un bon QI et être en échec scolaire (les surdoués sont souvent en échec).

Ces tests devraient être appelés tests de performance et non tests d'intelligence.

Les psychomotriciens peuvent faire des bilans sensoriels et moteurs.

 

L'intelligence disait Piaget est une capacité d'adaptation.