Des scientifiques ont constaté que la neuro-imagerie ou imagerie cérébrale permet l’observation du cerveau lorsqu’il effectue une tache cognitive ce qui leur a permis de déterminer une valeur du QI fiable. Cela fut possible grâce à plusieurs outils de la fin du XX° siècle comme:

  -  L’électrophysiologie (électroencéphalogramme notamment), qui mesure de l’activité électrique du cerveau.

  -  L’imagerie cérébrale avec l’IRM fonctionnelle (visualisation du fonctionnement du cerveau)

  -  L’IRM morphologique (visualisation de la morphologie du cerveau)

Une équipe de scientifiques sino-américano-coréens vient de développer une méthode pour estimer assez précisément le QI par un simple IRM (image à résonnance magnétique) à partir de la substance grise et blanche du cerveau.La substance grise est un tissu du système nerveux qui reçoit et traite les informations. La substance blanche fait également partie du système nerveux et assure la circulation des informations. Les neurones se trouvent dans la subtance grise mais leur prolongement dans la substance blanche.

 

 

 

 

 

 

Cette méthode est assez intéressante pour estimer l'intelligence de très jeunes enfants à qui il n'est pas encore possible de faire passer des tests de QI par exemple.